Association sur BIG-annuaire

Trichomonase - Le Chancre Humide


Dr Colin Walker



Je viens de rentrer en Australie après le salon de Blackpool. Une des choses qui m'a vraiment frappé au salon fut la grande quantité de suppléments et de médicaments qui sont mis à la disposition des colombophiles.

Même en tant que vétérinaire aviaire qualifié, il était difficile de ne pas être submergé par la grande quantité d'offre. J'ai visité tous les stands et interrogé divers détaillants au sujet de leurs produits.Cela fut frustrant car beaucoup sont de valeur douteuse, beaucoup ne font rien, et j'en ai même vu qui pourraient faire plus de mal que de bien dont un qui a déjà été retiré de la vente en Australie car il est carrément toxique.

Sur un stand j'ai demandé comment fonctionnait un complément particulier et on m'a dit qu'il cautérise la muqueuse de l'intestin afin qu'elle puisse mieux absorber les nutriments. Il s'agit, bien sûr, d'une affirmation ridicule. Un autre stand assurait la vente d'un probiotique particulier. J'ai demandé qu'elle était l'origine de l'organisme probiotique et on m'a dit qu'il provenait du poulet. J'ai dit que que les bactéries chez les poulets et les pigeons étaient les mêmes et, par conséquent c'était bon. Les poulets ont un caecum bien développé (et il y a donc une fermentation dans l' intestin postérieur), mais pas les pigeons. La plupart des bactéries transportées par les poulets sont des agents pathogènes potentiels (c. à d. capables de causer la maladie) pour les pigeons, surtout en situation de stress, comme l'est la période des concours.


Beaucoup de préparations vitaminiques et minérales ont des niveaux qui ne sont pas aux doses recommandées. Même le détaillant qui vend le produit toxique mentionné ci-dessus avait une petite foule autour de lui et il semblait très compétent, mais, très franchement, il avait tout simplement tort. Il a également été frustrant de voir de puissants médicaments délivrés normalement sur ordonnance vendus sans ordonnance, sans consignes d'étiquetage, ou tout autre avis vétérinaire. Ces produits fonctionnent tous, bien sûr, mais s'ils sont utilisés dans le mauvais sens peuvent faire plus de mal que de bien. Par exemple, il a été démontré que cliniquement des jeunes pigeons normaux traités régulièrement contre la trichomonose et la salmonellose développaient une augmentation de l'incidence de la maladie avec le temps. Les pigeons avec certaines maladies virales, comme le Circovirus, veront le mal s'empirer si on leur donne un mauvais antibiotique si on leur donne l'antibiotique. Sur un stand vétérinaire où on vendait des médicaments d'ordonnance au comptoir, un jeune assistant, qui était là de toute évidence pour répéter des déclarations mémorisées (lire «infaillible expert aviaire»), m'a dit que sans donner beaucoup de médicaments, 90% des pigeons seraient perdus et le sport colombophile serait impossible! Eh bien vous pouvez croire cela si vous le voulez.

Bien sûr, certains suppléments ont des avantages, mais ce sont vraiment la cerise sur le gâteau. Il n'y a pas de formule magique et je pense que toute personne qui croit cela montre juste son manque d'expérience avec les courses de pigeons. Le point de départ initial pour atteindre et maintenir la forme de course dans une équipe compétitive est d'offrir un programme efficace de santé dans lequel les maladies courantes (au moins) sont bien maîtrisées. Parlant avec certains amateurs, ce n'était pas le cas et pourtant, ils étaient prêts à acheter ce supplément spécial qui les ferai gagner. Chez l'Homme par exemple il n'y a rien de bon à donner à un bon athlète olympien une pilule de vitamine s'il essaie de courir avec un orteil cassé.

Les quatre principales maladies à contrôler pour la course sont le chancre humide, les infections respiratoires à base de chlamydia, les coccidies et les vers. Cet article traite de loin du plus important d'entre eux, le chancre humide. .

Qu'est-ce que le chancre humide?

Tous ceux qui ont gardé des pigeons pendant plusieurs années savent ce qu'est le chancre humide. La substance jaune vue dans la gorge est considérée comme la forme sèche de la maladie. Les pigeons d'âge mûr, développent une immunité naturelle au microorganisme du chancre et ainsi leur réponse à celui-ci est modifiée.

Les pigeonneaux qui n'ont pas encore développé une immunité naturelle, et qui se trouvent dans une situation de stress ou qui sont exposés à un grand nombre d'organismes, développent rapidement une infection sévère, avec un grand nombre de microorganismes présents, et la substance jaune caractéristique devient visible. La plupart des jeunes pigeons ont un peu de trichomonas (organisme responsable du chancre) dans la gorge. Ceci n'est pas un problème et peut être même un avantage. Cette exposition à bas grade stimule le développement d'une immunité naturelle chez le pigeonneau. Quand le pigeon devient plus âgé son immunité naturelle s'accroit et il lui devient donc de plus en plus difficile de développer le chancre visible. Cependant chez les pigeons de tout âge, il y a toujours quelques trichomonas présents. Les chiffres tendent à augmenter et à baisser, principalement en fonction du stress des oiseaux et du niveau d'exposition à l'organisme.

Dans les paniers de concours, les organismes du chancre se propagent rapidement à travers l'abreuvoir et la course elle-même apporte du stress – du temps loin du colombier, une modification du schéma d'alimentation, l'effort, l'exposition à la prédation, etc Pour ces raisons, les organismes du chancre fluctuent dans la gorge tout au long de la saison. Habituellement rien n'est visible pour l'amateur. A des niveaux très élevés, la gorge peut paraître un peu rouge ou remplie de mucus mais cela est très subjectif. Souvent, lorsqu'on teste des oiseaux qui semble avoir une bonne gorge des niveaux élevés sont détectés et vice versa.

Les Trichomonas sont des parasites primaires qui prennent des éléments nutritifs qui seraient autrement disponibles pour les oiseaux et qui libèrent des toxines dans le corps. Avec l'élévation des niveaux de trichomonas les performances en course baissent rapidement. Les amateurs qui tentent de jouer des équipes en course avec des niveaux élevés de trichomonas peuvent s'attendre à gagner moins de prix et à perdre plus d'oiseaux. Les oiseaux avec des niveaux élevés de trichomonas sont dit atteint de chancre humide

Comment contrôler le chancre humide?

De loin, le meilleur moyen de contrôler ce problème est de faire un prélèvement de salive à l'arrière de la gorge des oiseaux et du haut du jabot et de l'examiner au microscope. Ceci est un test simple qui prend quelques minutes. Tous les vétérinaires ayant une expérience aviaire peut le faire pour vous et j'ai rencontré quelques vétérinaires très capable à Blackpool. En Australie, la plupart des vétérinaires ne prendraient aucun frais de consultation pour ce service. Certes, si vous allez dans une clinique vétérinaire avec des pigeons malades qui vont avoir besoin d'une enquête qui prendra du temps, il faut s'attendre à payer des frais de consultation, mais en Australie, beaucoup de nos clients déposent quelques oiseaux régulièrement pour les tester ( appelé un «jabot minute») et demandent également que les déjections des oiseaux soient examinées (nous en reparlerons dans un article ultérieur). Dans cette situation, nous prenons des frais pour le test, ce qui en Australie est l'équivalent d'environ 8 livres. Nous pratiquons le test, donnont à l'amateur le résultat, et offrons quelques conseils sur le résultat en attendant de les voir à nouveau dans environ 3 - 4 semaines.

L'autre façon est d'acheter un microscope et faire le test vous-même. Le test est facile à faire, les organismes sont faciles à identifier, et la technique est établie, avec des photos dans mon livre. Même si vous n'utilisez le microscope pour rien d'autre, je pense qu'être en mesure d'utiliser le microscope pour analyser le nombre de trichomonas justifie son coût. J'ai vu un stand de vente de microscopes à Blackpool qui étaient idéaux pour cette utilisation et ils étaient vendus avec des notes explicatives.

L'avantage de la surveillance est que les médicaments sont utilisés uniquement lorsqu'ils sont nécessaires et ne sont pas donnés quand le résultat du test est négatif. Cela dit, s'il n'est pas possible d'avoir vos oiseaux contrôlés par un vétérinaire et que vous avez une phobie du microscope ou que vous êtes réticent à acheter un microscope, alors que faire?

Ce que je peux dire, c'est que dans notre clinique lorsque nous examinons les équipes, si plus de 3 semaines se sont écoulées depuis le dernier traitement contre la trichomonose durant la saison de course, nous nous attendons à trouver un nombre élevé d'organismes chez certains oiseaux dans environ 90% des équipes . Compte tenu de cette incidence, je suis très heureux de recommander de traiter régulièrement les oiseaux contre le chancre pendant les courses, surtout maintenant que nous avons une gamme de préparations adaptées. Ne pas oublier, comme je l'ai déjà dit, que les organismes du chancre sont un parasite primaire qui prennent la nutrition des oiseaux et libèrent des toxines dans le système qui entraîne une fatigue prématurée. Il n'est pas possible pour les pigeons de donner le meilleur d'eux tant que les poussées et baisses pendant la saison selon le stress et l'exposition ne sont pas valablement maitrisées.

Comment traiter le chancre humide?

Tous les médicaments efficaces pour traiter le chancre figurent dans un groupe appelé les nitro-imidazolés. Ils sont disponibles sous de nombreuses marques différentes, mais si vous regardez sur l'étiquette ils contiennent l'un des cinq principes actifs. Les cinq nitro-immidazolés couramment utilisés sont les suivants:

1. Ronidazole - La marque que j'aime, c'est Turbosole.Turbosole se présente comme une poudre soluble de l'eau La raison pour laquelle j'aime Turbosole est que ronidazole est à une concentration de 10%. De nombreuses autres marques contiennent des niveaux beaucoup plus faibles de ronidazole. Avoir le médicament à un niveau de concentration élevé signifie que les niveaux thérapeutiques sont rapidement atteint et que le médicament agit donc rapidement. Le Ronidazole fonctionne très rapidement et en même temps est rapidement éliminé de l'organisme. Cela signifie que si un pigeon boit du Turbosole, le médicament commence à travailler dans les heures et en même temps, quand il s'arrête, en un jour tout le médicament est hors du système. Un traitement de 2 - 3 jours est efficace avec la plupart des infections. Cela signifie que si une équipe est traitée lundi et mardi et, si nécessaire, mercredi, les oiseaux peuvent être enlogés le jeudi ou le vendredi soir sans médicament en eux. En l'absence de test, je recommande le traitement de 2 à 3 jours toutes les 2 - 3 semaines pendant la saison des courses. Avec mon équipe, je traite les lundi et mardi une semaine sur deux.

2. Metronidazole - couramment vendu sous forme de comprimés ou liquide sous le nom Flagyl. Le Metronidazole agit rapidement et une dose unique dure 24 heures. Avec de petites équipes, les oiseaux peuvent recevoir un quart d'un comprimé de 250 mg une fois par jour pendant 2 - 3 jours comme traitement efficace. Le Flagyl liquide est très sucré et aromatique, et donc pas très agréable au goût pour les oiseaux. Pour cette raison, j'ai le recommande rarement.

3. Secnidazole – Le Secnidazole est maintenant disponible sous forme de comprimé combiné avec le ronidazole. Les oiseaux recoivent 1 comprimé par jour pendant 2 jours. Le Secnidazole a une longue durée d'action et une dose unique séjourne dans le corps pendant plusieurs jours. L'association avec le ronidazole dans un comprimé est une excellente idée. Le ronidazole commence à travailler tout de suite mais en un jour est sorti du système et alors le secnidazole commence à être agir. Le secnidazole exerce alors son action pendant plusieurs jours. Cela signifie que vous obtenez un effet de choc rapide, mais également un effet prolongé avec un seul traitement.

4. Carnidazole - Disponible sous forme de comprimés de Spartrix. Ceci est une préparation à action prolongée. Il faut environ 24 heures pour commencer à tuer les trichomonas mais exerce alors son effet pendant plusieurs jours. Il est utile pour le traitement des oiseaux tôt dans la semaine et lorsque les équipes sont suffisamment petites pour que cela reste pratique.

5. Dimétridazole - Disponible dans un certain nombre de marques différentes, mais le plus commun est l'Emtryl. L'Emtryl est celui qu'il faut surveiller dans ce groupe de médicaments. Il est efficace sur le trichomonas mais a une faible marge de sécurité et en cas de surdosage il est toxique. La dose habituelle est de 1 cuillerée à café (3 g) dans 4 - 8 litres d'eau potable. Je commence à une dose de 1 cuillère à café dans 6 litres, mais en cas de temps chaud je fais la solution plus diluée. En cas de surdosage, les oiseaux ont des vertiges et paraissent saouls (ceci est réversible si le médicament est retiré), et avec une exposition continue certains mourront. Le Dimétridazole interfère avec la production de spermatozoïdes chez les mâles pour environ 6 semaines et ne devrait donc jamais être utilisé avant ou pendant l'élevage. Alors pourquoi l'utiliser? Lorsqu'il est utilisé correctement, c'est un médicament efficace contre le chancre et certaines souches de trichomonas qui ont développé une résistance aux autres médicaments sont encore sensibles à cette molécule.

Même si vous pouvez être régulièrement traiter le chancre humide, p.ex. 2 - 3 jours toutes les 2 - 3 semaines, vous ne pouvez pas garantir que tout médicament arrive à éradiquer votre souche de chancre en particulier. Une résistance à tous ces médicaments est possible. C'est une bonne idée de faire des «cultures flash» de jabot , même si des traitements sont faits régulièrement, pour s'assurer que le médicament fait son travail. A défaut, l'échange périodique d'un médicament avec un autre périodique, par exemple Turbosole pour trois traitements et puis traitement de Spartrix, puis à nouveau Turbosole, rend difficile le développement d'une résistance.

 

 

Fondamentalement, la façon dont nous abordons la trichomonose est - éviter de traiter les jeunes pigeons à moins que la maladie les rendent réellement malades. Si nous trouvons un peu trichomonas dans le prélèvement de jabot d'un pigeonneau, nous ne donnons aucun traitement. Laissons leur l'exposition dont ils ont besoin pour développer leur immunité naturelle. Le traitement de jeunes pigeons sains ne sert à rien, interrompt tout simplement cette exposition et retarde le développement d'une immunité naturelle. Une fois les concours commencés, c'est cependant complètement différent. Après avoir donné aux oiseaux le plus de temps possible de développer leur immunité naturelle, nous devons nous assurer que les oiseaux qui vont aux concours n'ont pas trichomonas présents, sinon ils ne peuvent pas donner leur meilleur. Cela ce fait idéalement grâce à la surveillance et au traitement, lorsqu'il est identifié ou encore le traitement periodique dans une prophylaxie appropriée, préventive, c'est à dire écrite.

 

Dr. Colin Walker BSc. BVSc. MACVS (Avian Health)

Melbourne Bird Veterinary Clinic

Australia

 

 

tricho.jpg

Association sur BIG-annuaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site